Lavement intestinal

Sommaire

Se purifier l’intestin ou le côlon par un lavement, pas sûr que ce soit une bonne idée...

Comment se définit le lavement intestinal, dans quel cadre doit-on l’utiliser et quels sont les risques ? On vous explique tout ce qu'il faut savoir.

Lavement intestinal : qu’est-ce que c’est ?

Appelée aussi irrigation du côlon ou hydrothérapie du côlon, le lavement intestinal est une technique qui consiste à injecter un volume de liquide dans le côlon par l’anus dans le rectum, puis dans la première partie du côlon pour nettoyer l’intestin :

  • le liquide est injecté à l’aide d’un tuyau, d’une pompe, d’un sac à lavement ou encore d’une poire ;
  • il ressort ensuite par là où il est entré et emporte avec lui les peaux mortes, le mucus, les selles, etc.
  • le but est de stimuler les mouvement de l’intestin afin d’expulser des matières, d’évacuer les gaz contenus dans l’intestin.

L’engouement pour les lavements maisons ou effectués hors d’un cadre médical provient de la théorie de l’auto-intoxication :

  • selon elle, des toxines s’accumuleraient dans le corps et provoqueraient des maladies ;
  • le lavement permettrait ainsi de prévenir la survenue d’inflammations ou de divers dysfonctionnements ;
  • mais un lavement doit s’utiliser dans un cadre médical exclusivement, dans certains cas précis, et être prescrit par un médecin.    

 

Quand faire un lavement intestinal ?

Le lavement intestinal est utilisé pour plusieurs raisons. Mais encore une fois c’est dans un cadre médical qu’ils sont justifiés :

  • par mesure d’hygiène pour nettoyer le rectum avant de pratiquer des examens tels que la coloscopie, la rectoscopie, ou encore le toucher rectal ;
  • pour soulager des troubles fonctionnels, comme les ballonnements ou les spasmes ;
  • pour éviter une occlusion en cas de constipation majeure (il permet un soulagement mécanique et provoque le ramollissement puis l’expulsion des selles).

À noter : le lavement intestinal est contre-indiqué en cas de troubles lésionnels.

Lavement intestinal : risques

Le lavement intestinal comporte des risques, plus ou moins importants. Ceux-ci se rencontrent surtout quand les lavements sont trop répétés. Citons par exemple :

  • une infection ;
  • l’endommagement de la muqueuse colique ;
  • l’irritation de la muqueuse rectale ;
  • des nausées ;
  • des diarrhées ;
  • la perforation de l’intestin.

Ces pros peuvent vous aider