Selles noires

Sommaire

La teinte des selles en dit long sur l’état de santé. Et la couleur noire n’est pas la meilleure des nouvelles. Qu’est-ce que cela signifie exactement, et que faire ? Le point dans cet article.

Selles noires : qu’est-ce que cela signifie ?

Les selles sont composées d’environ 80 % d’eau et de 20 % de matières sèches. Elles contiennent des bactéries (mortes ou vivantes), des débris alimentaires, des aliments non digérés (comme des fibres non digestibles), du mucus ou encore de la bile.

La diète, les médicaments, les maladies sont susceptibles d’avoir une influence sur la consistance des selles, mais aussi sur leur teinte. Ainsi, de nombreuses situations peuvent être à l’origine de ce type de pathologie.

Certaines sont bénignes et surtout temporaires :

  • la consommation de certains aliments, comme la réglisse, la betterave, les mûres, le boudin noir, etc) ;
  • la prise de certains produits (notamment les suppléments de fer) ;

Tandis que d’autres peuvent être plus inquiétantes, comme du sang dans les selles (il s’agit d’une substance appelée méléna, qui est constituée de sang, a un aspect goudronneux et une très mauvaise odeur) :

  • signe d’une perte de sang due à une hémorragie, d’un ulcère de l’estomac ou du duodénum ;
  • de la rupture d’une varice œsophagienne ;
  • d’une gastrite (inflammation de la paroi de l’estomac) ; 
  • d’une maladie intestinale inflammatoire, comme la maladie de Crohn ;
  • ou encore d’un cancer intestinal.

Bon à savoir : la couleur, l’aspect, la fréquence, mais aussi la consistance des selles varient d’une personne à l’autre.

En savoir plus sur la cause des selles noires

Les selles noires peuvent être liées à plusieurs conditions de santé. L’une des causes les plus courantes est la présence de sang dans les selles pouvant provenir de diverses parties du tube digestif. Ce type d’hémorragie digestive et saignement intestinal est appelé méléna.

Lorsque le sang provient de l’œsophage, de l’estomac ou du début de l’intestin grêle, il peut donner aux excréments ce type de teinte. Cela peut être dû à des ulcères, des varices œsophagiennes ou des tumeurs. Par exemple, un ulcère gastrique ulcéré peut saigner et causer des selles noires. De même, le cancer de l’œsophage ou de l’estomac peut entraîner des saignements qui noircissent les excréments.

Le sang peut également provenir du côlon ou du rectum, en particulier en cas de cancer colorectal. Les polypes du côlon, en saignant, peuvent occasionner ce type de pathologie tandis que les hémorroïdes, qui sont des varices au niveau de l’anus, peuvent saigner et donner une couleur rougeâtre.

Sans oublier le rôle de l’alimentation. Par exemple, la consommation de grandes quantités de fer peut noircir les selles.

Il est important de consulter un médecin ou un gastro-entérologue si vous remarquez un changement dans la couleur de vos selles, surtout si elles deviennent noires. Afin de préciser son diagnostic, ce professionnel de santé peut effectuer des tests, dont un examen physique, des analyses de sang, une endoscopie ou une coloscopie.

Évidemment, le traitement dépend de la cause sous-jacente et des symptômes associés. Par exemple, en cas d’ulcère, il peut inclure des remèdes pour réduire l’acidité de l’estomac et la douleur associée. Si les selles noires sont causées par un cancer, le traitement peut inclure la chirurgie, la chimiothérapie ou la radiothérapie.

Enfin, il est important de noter que la prévention est une partie essentielle de la santé intestinale. Une alimentation équilibrée, riche en fibres, peut aider à prévenir la constipation et à maintenir un système digestif sain. De plus, il est recommandé de faire régulièrement des examens de dépistage du cancer colorectal, surtout si vous avez plus de 50 ans ou si vous avez des antécédents familiaux de cette maladie.

Traitement des selles noires

Les selles noires peuvent être le signe d’une affection sérieuse si elles persistent et qu’elles sont accompagnées de fatigue, de douleurs au niveau de l’abdomen, de vomissements, d’étourdissements ou encore de problèmes digestifs. Dans ce cas, il est important de demander conseil à son médecin ou gastro-entérologue :

  • il cherchera la présence éventuelle d’autres symptômes ;
  • il pratiquera un examen clinique rigoureux afin d’en savoir plus (avec un toucher rectal si besoin) ;
  • il pourra prescrire un prélèvement sanguin et en fonction des résultats, une endoscopie digestive, une gastroscopie ou une coloscopie.

Les selles noires n’étant qu’un symptôme, c’est la cause qu’il faut traiter pour retrouver par la suite des selles normales.

Selles noires : ça n’est pas la seule couleur possible

En plus du noir, les selles peuvent prendre d’autres couleurs :

  • marron : il s’agit de la couleur de selles de référence, due à la présence de bile et de bilirubine, résultant de la décomposition des cellules sanguines dans les intestins ;
  • jaune : elles peuvent indiquer un problème au niveau du foie ou de la vésicule biliaire ;
  • rouge : elles peuvent être occasionnées par un saignement dans la partie inférieure du tube digestif, ou plus simplement, d’une consommation excessive d’aliments contenant du colorant rouge ;
  • ou encore vert : cela peut être un transit colique trop rapide, une infection intestinale ou tout simplement un abus d’aliments colorés en vert.

Dans tous les cas, si vous avez un doute, n’hésitez pas à demander conseil à votre médecin.  

Bon à savoir : Les selles peuvent aussi avoir des formes variées, de la petite crotte dure aux selles liquides. Et cette consistance traduit un bon ou un mauvais état du transit.

En conclusion

  • Les selles noires peuvent indiquer la présence de sang dans le tube digestif (méléna). Cela peut être dû à diverses conditions de santé, y compris des ulcères, des varices œsophagiennes, des polypes du côlon ou même le cancer colorectal.
  • Parce que les causes peuvent être aussi bénignes que la consommation de certains aliments ou produits pharmaceutiques ou aussi graves que le cancer, il est important de consulter un médecin ou gastro-entérologue si vous remarquez un changement dans la couleur de vos selles.
  • Le traitement, qui dépend de la cause, peut inclure des médicaments pour les ulcères, la chirurgie pour le cancer ou des changements alimentaires pour les problèmes liés à l’alimentation.
  • Les selles noires ne sont pas la seule couleur possible. Elles peuvent varier en couleur en fonction de l’alimentation, des médicaments et de la santé générale de l’intestin.

Ces pros peuvent vous aider