Lavement baryté

Sommaire

Dans la panoplie des examens destinés à examiner notre système digestif, découvrons le lavement baryté, qui permet d'explorer le gros intestin.

Comment se déroule-t-il et de quelle manière s'y préparer ? Voici toutes les informations utiles !

Lavement baryté : définition

Le lavement baryté est un examen radiologique qui permet d'observer une partie du tube digestif, le côlon (aussi appelé « gros intestin). Il est prescrit par le gastro-entérologue dans différentes situations, notamment en cas de :

  • présence de sang dans les selles ;
  • de troubles chroniques du transit intestinal (diarrhée, constipation) ;
  • de douleurs abdominales fréquentes.

Cet examen va permettre de visualiser la paroi intestinale, et repérer l'éventuelle présence de polype(s), d'une tumeur cancéreuse, de diverticules... Il permet également de déterminer si une inflammation ou une infection siège au cœur du côlon.

Le lavement baryté est cependant de moins en moins utilisé, délaissé au profit de la coloscopie. Cette dernière consiste à introduire un endoscope dans le côlon, par l'intermédiaire du rectum, qui va permettre, grâce à la caméra dont il est équipé, d'explorer la région.

Mais dans les cas où la coloscopie est contre-indiquée, ou qu'elle n'a pas pu donner les résultats escomptés, le recours au lavement baryté est proposé au patient.

À noter : contrairement à la coloscopie, le lavement baryté ne permet pas d'intervenir directement si une lésion est repérée. Il n'est donc utilisé qu'à des fins diagnostiques.

Méthode et déroulement du lavement baryté

Pour visualiser l'intérieur de l'intestin par radiologie, il est nécessaire d'y introduire un produit de contraste préalablement, appelé baryte, qui va se plaquer contre sa paroi. Pour cela, une sonde est introduite dans le rectum par l'anus, pour permettre l'introduction du produit.

Deux méthodes différentes peuvent être employées :

  • le lavement baryté standard, qui consiste à introduire uniquement de la baryte ;
  • le lavement baryté double contraste, qui se déroule en deux étapes : l'injection de baryte dans un premier temps, suivie d'une insufflation d'air.

Bon à savoir : l'utilisation de ce produit ne doit pas être faite en cas de suspicion de perforation du côlon.

Lors d'un lavement baryté, le patient est allongé sur une table d'examen, puis le produit de contraste est administré :

  • Les clichés radiographiques sont alors réalisés. Aucun anesthésie n'est nécessaire pour un lavement baryté.
  • L'examen dure entre quinze et trente minutes. Une fois terminé, il est possible de se rendre aux toilettes pour commencer à éliminer la baryte.
  • Il ne faut pas s'alarmer de sa couleur blanchâtre tout à fait normale. Elle sera éliminée progressivement lors des passages à la selles.

Lavement baryté : préparation à l'examen

Le lavement baryté nécessite une préparation préalable de l'intestin, qui doit être le plus « propre » possible, sans matières fécales. Celle-ci se déroule en trois étapes :

  • Le suivi d'un régime alimentaire spécifique, sans résidus, qui débute deux jours avant l'examen. Il exclut les aliments riches en fibres (fruits, légumes, graines oléagineuses sous toutes leurs formes), le pain, la viande rouge... Il est important de boire de l'eau en quantité.
  • La veille de l'examen, 12 heures environ avant celui-ci, une préparation colique (X-prep par exemple) va provoquer une diarrhée et ainsi vider l'intestin.
  • Enfin, 2 heures avant l'examen, un lavement permet d'éliminer les derniers résidus.

Ces pros peuvent vous aider