Ballonnement, météorisme

Sommaire

 

Comprendre les causes des ballonnements.

Le météorisme ou ballonnement abdominal est une augmentation de volume de l'abdomen lié à une ingestion (dans l'estomac) ou une production excessive (dans le côlon) de gaz.

Causes de météorisme gastrique

Le météorisme gastrique est dû à la présence d'excès d'air dans l'estomac par :

  • ingestion trop rapide d'aliments pas assez mastiqués,
  • ingestion répétitive d'une production excessive de salive, chez les anxieux par exemple,
  • mastication prolongée de chewing-gum,
  • absorption de boissons gazeuses (sodas, eau pétillante, cidre),
  • déglutition volontaire d'air à la recherche d'éructations, un jeu fréquent et anodin chez l'enfant.

Causes de météorisme intestinal

Il n'y a normalement pas ou très peu de gaz dans l'intestin grêle.

La présence d'un météorisme intestinal, facilement vérifiable par une simple radiographie, évoque avant tout une occlusion intestinale et toutes ses causes possibles, intestinales ou coliques, ou une constipation prolongée.

Causes de météorisme colique

Le météorisme colique est dû à un excès de production pendant la phase finale de la digestion. Les principales formes possibles sont la fermentation d'aliments farineux ou cellulosiques et la putréfaction de protéines non digérées.

Les gaz de fermentation, riches en méthane et en gaz carbonique, sont globalement inodores.

Les gaz de putréfaction, contenant de l'ammoniac et de l'hydrogène sulfuré, ont souvent une odeur désagréable.

Les principaux facteurs favorisants sont :

  • les erreurs diététiques avec déséquilibre important en faveur des féculents ou des aliments protéiques ;
  • les excès de fibres végétales semi-dures, telles les pectines ;
  • la digestion insuffisante des protéines par défaut d'acide chlorhydrique dans l'estomac ;
  • le ralentissement du transit intestinal, la constipation, quelle qu'en soit la cause ;
  • la modification de la flore intestinale, notamment après la prise d'antibiotiques ;
  • les maladies avec malabsorption intestinale.

Les aliments qui produisent beaucoup de gaz coliques : artichauts, haricots secs, choux de Bruxelles, oignons et autres bulbes (échalote, ail), céleri, topinambours, jus de pruneau, raisins secs, germes de blé, beignets.

Les aliments qui peuvent être mal tolérés : pomme de terre, aubergine, agrumes, pommes, pâtes, pain (complet le plus souvent), fromages, fibres végétales dures.

Prévention du ballonnement

Pour diminuer le risque de météorisme :

  • évitez les boissons gazeuses,
  • mangez lentement en mastiquant bien vos aliments,
  • ne buvez pas au cours des repas,
  • diminuez le volume de vos repas,
  • équilibrez vos menus, évitez les graisses cuites,
  • évitez les fruits crus en dessert (privilégiez-les en début de repas ou en dehors des repas),
  • faites un peu d'exercice après les repas,
  • ne portez pas de vêtements serrés qui freinent la digestion,
  • ne fumez pas à jeun,
  • relaxez-vous.

Vous pouvez aussi réaliser une préparation en mélangeant, dans un flacon de 15 ml, 30 gouttes d’huile essentielle (HE) de cardamome, 15 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée et en complétant avec de l’huile de macadamia. Utilisez ce mélange à raison de 15 gouttes sur l’abdomen deux à trois fois par jour pendant 5 jours (à renouveler en cas de besoin).

Vous pouvez également utiliser l'HE de lavande fine (Lavandula angustifolia) en massage sur le ventre, dans le sens des aiguilles d’une montre, à raison d'une goutte diluée dans une cuillère à soupe d’huile de nigelle avec, dans l'idéal, quatre gouttes d'HE de basilic tropical en supplément.

Consulter la fiche pratique

Qui consulter en cas de ballonnements ?

En dehors de la suspicion d'occlusion intestinale, il n'y a aucune urgence. Le médecin traitant trouvera la cause du météorisme et proposera les mesures appropriées à cette cause.

Le volume de gaz colique peut être réduit par des produits absorbants à base d'argile, de silicone, de kaolin ou de charbon animal.

Aussi dans la rubrique :

Maladies de l'appareil digestif

Sommaire

Troubles et maladies du système digestif

Infarctus mésentérique Dysenterie tropicale Syndrome dysentérique Choléra Syndrome d'Ogilvie Adénolymphite mésentérique Maladie coeliaque Atrophie villositaire Enterococcus faecalis Escherichia coli Comment soigner l'escherichia coli Fistule digestive : savoir la reconnaître et bien réagir Diverticule colique Traiter l'helicobacter pylori Helicobacter pylori traitement naturel Colite ischémique Occlusion intestinale Stase stercorale Invagination Lithiase salivaire Typhoïde Glossodynie Bézoard Hernie inguinale et crurale Hernie ombilicale Hernie hiatale Soigner une hernie hiatale naturellement Hernie de la ligne blanche Hernie de Bochdalek Éventration abdominale Hernie diaphragmatique Intolérance au gluten Intolérance au lactose Intolérance au glucose Malabsorption du fer Maladie de Whipple Fissure anale Fistule anale Abcès anal Rectite Prolapsus rectal Appendicite Péritonite Syndrome de Sadam Syndrome de Costen Mâchoire qui craque Sécheresse de la bouche MICI Maladie de Crohn Rectocolite hémorragique Intoxication alimentaire Réclamation si votre enfant est victime d'une intoxication alimentaire à la cantine Que faire en cas d’intoxication alimentaire ? 6 réflexes pour éviter une intoxication alimentaire Soigner une salmonellose Lavage d'estomac Parasitoses digestives Parasites intestinaux Bilharziose Cysticercose Ankylostomiase Amibiase Giardiase Kyste hydatique Maladie de Chagas Vermifuge humain Soigner les vers intestinaux Traiter les oxyures Traiter un ténia ou ver solitaire Dysenterie Ascaris Atrésie Atrésie de l'œsophage Maladie de Hirschsprung Diverticule de Meckel Syndrome de l’intestin irritable Côlon irritable Ventre qui gargouille : le syndrome de l'intestin irritable Comment soigner une colopathie naturellement Traitement de l'intestin irritable Traiter une colopathie fonctionnelle Colopathes Régime FODMAP Colon irritable homéopathie Colite Colite spasmodique Traitement du Clostridium difficile Clostridium

Ces pros peuvent vous aider