Gastrite chronique

Sommaire

Inflammation de la muqueuse de l'estomac, la gastrite peut être aiguë – et donc réversible et de courte durée – ou chronique, c'est-à-dire qui aura tendance à s'installer durablement. Essayons de mieux connaître la gastrite chronique.

Gastrite chronique : définition

Établir un diagnostic de gastrite chronique, c'est mettre en évidence la présence de cellules spécifiques qui identifient précisément cette pathologie. Cette mise en évidence se fait via l'examen anatomopathologique de biopsies. Celui-ci permet d'évaluer les lésions élémentaires et de les classer selon le système de Sydney.

Parmi les gastrites chroniques, on distingue par ailleurs les gastrites chroniques atrophiantes (les plus fréquentes) et les gastrites chroniques non atrophiantes. Les autres gastrites chroniques sont exceptionnelles.

Une gastrite chronique atrophiante conduit progressivement à la disparition des glandes gastriques. Elle peut également évoluer vers un cancer de l'estomac.

Dans la gastrite chronique, l'inflammation perdure et s'installe. Il apparaît que dans un grand nombre de cas (90 %), elle est due à une infection chronique à l’Helicobacter pylori, une bactérie.

Les autres causes de gastrite chronique sont diverses. En effet, une gastrite peut apparaître suite à :

  • la prise répétée de certains médicaments comme les AINS, l'aspirine ou les corticoïdes (raison pour laquelle, à partir de janvier 2020, ces médicaments disponibles sans ordonnance ne soient plus accessibles en libre accès dans les pharmacies) ;
  • un reflux biliaire ;
  • une cirrhose ;
  • une avitaminose ;
  • une endocrinopathie ;
  • une dénutrition ;
  • une allergie ;
  • une maladie du sang ;
  • une intoxication de produits caustiques pour l’estomac ;
  • la défaillance d’organes.

Il faut également noter que tout ce qui provoque un excès d'acidité de l'estomac peut provoquer une gastrite : stress, alcool, tabac...

Il existe plusieurs groupes de gastrite : la gastrite d'Helicobacter pylori, lymphocytaire, granulomateuse, antrale, atrophique ou encore hypertrophique.

Attention, le terme de « gastrite » est souvent employé à tort. Le diagnostic repose sur des arguments cliniques, endoscopiques, biologiques et histologiques précis.

À noter : certaines gastrites sont secondaires à d'autres maladies de l'estomac, ce sont des gastrites d'accompagnement comme un ulcère, un cancer, une hernie hiatale...

Symptômes et traitement de la gastrite chronique

Quels symptômes ?

La gastrite chronique peut être asymptomatique et il faut noter que les symptômes ne correspondent pas toujours à la gravité des lésions : une gastrite grave peut exister sans que l'on voit de symptômes ; c'est souvent le cas chez les personnes âgées.

Les symptômes les plus courants sont :

  • des éructations ;
  • des nausées et vomissements ;
  • des ballonnements ;
  • des crampes abdominales ;
  • une sensation de brûlure dans la partie supérieure de l'abdomen ;
  • une sensation d'indigestion ;
  • une perte d'appétit.

Le diagnostic est confirmé par une fibroscopie qui permettra de faire des biopsies. C'est l'étude de celles-ci qui permettra de poser le diagnostic. On complète l'anatomopathologie par une prise de sang.

Consulter la fiche pratique

Quels traitements ?

En l'absence de symptômes cliniques, on ne met pas de traitement en place.

Le traitement de la gastrite dépend de sa cause. Aussi, on peut être amené à utiliser des antiacides, des antibiotiques (efficaces dans 90 % des cas), des plâtres pour l’estomac, des anxiolytiques ou encore de la vitamine B12. On conseille également de prendre des probiotiques qui vont permettre de lutter efficacement contre l'Helicobacter pylori, comme Prolactik HP (chez Oligosanté) ou Probiotiques HPY (chez Copmed).

Il faut par ailleurs effectuer une surveillance régulière, prendre soin de ses dents, supprimer les facteurs irritants connus (tabac, alcool, aliments irritants...).

La gastrite chronique doit être prise en charge et traitée car elle peut se compliquer d'hémorragies, de perforation de la paroi de l'estomac ou, plus rarement, de phlegmons (c'est-à-dire un abcès). Elle est, de plus, susceptible d'évoluer vers un cancer gastrique.

À noter : la gastrite chronique peut durer plusieurs années. Il n'est pas possible d'établir quand elle disparaîtra. C'est une pathologie dont la fréquence de survenue augmente avec l'âge. Ceci combiné aux complications qu'elle peut entraîner plaide en faveur d'un traitement adéquat.

Ces pros peuvent vous aider