Hyperacidité gastrique

Sommaire

Les douleurs d’estomac peuvent littéralement nous plier en deux. Acidité, crampes ou brûlures, les douleurs sont parfois insoutenables. D'où vient le phénomène d'hyperacidité gastrique et que peut-on faire pour s’en débarrasser ?

Acidité gastrique et digestion

L’acidité gastrique est une caractéristique clé de l’estomac ; elle est même un acteur majeur du processus de digestion.

Pour faciliter la digestion, la muqueuse de l’estomac sécrète des sucs gastriques, autrement dit des acides. Ils contiennent principalement :

  • de l’acide gastrique (3 litres par jour), qui permet de réduire la taille des aliments et qui est composé :
    • de la pepsine, une enzyme capable de dégrader les protéines,
    • de l’acide chlorhydrique, capable de tuer les bactéries des aliments.
  • de la lipase gastrique, qui réduit les triglycérides ;
  • du facteur intrinsèque, qui permet l’absorption de la vitamine B12.

À noter : pour fonctionner, les enzymes impliquées dans la digestion doivent agir dans un milieu acide.

Heureusement, l’estomac possède un système de protection contre cette acidité : des cellules produisent un mucus (riche en bicarbonate) qui recouvre la surface de la muqueuse gastrique.

Hyperacidité gastrique : causes et risques

S'il y a hyperacidité gastrique, c'est parce que la barrière de protection de la muqueuse réalisée par le mucus est altérée. Il existe deux causes majeures à cette altération : l'Helicobacter pylori et la prise d'anti-inflammatoires non stéroïdiens.

D'autres facteurs peuvent expliquer une hyperacidité gastrique. Citons notamment :

  • un repas trop copieux ;
  • la consommation excessive d’alcool ;
  • le tabagisme.

Bon à savoir : l’estomac peut contenir jusqu’à 4 litres d’aliments.

Un excès d’acidité au niveau de l’estomac est généralement bénin, mais il peut conduire à des complications plus graves :

  • une gastrite (inflammation de la paroi de l'estomac) ;
  • puis un ulcère (lésion au niveau de la paroi).

Il est donc important de consulter un médecin pour qu’il pose un diagnostic précis et prescrive un traitement adapté.

Traitement de l'hyperacidité gastrique

Il existe de nombreux moyens de soulager l’hyperacidité gastrique. Il est d'abord conseillé d'éviter les repas lourds et copieux, pour minimiser la production acide.

Il est également recommandé de consommer :

  • du calcium : il empêche l’acidité de s’accumuler dans l’estomac ;
  • des graines de fenouil et d'anis qui sont carminatives et réduisent la fermentation et la formation des gaz (on les prendra sous forme d'infusion à raison d'une cuillerée à café de chaque graine dans 1/3 de tasse d'eau chaude à laisser infuser un quart d'heure et à filtrer) ;
  • du gingembre : il stimule la sécrétion de mucus, réduisant de ce fait l’acidité dans l’estomac ;
  • du bicarbonate de soude : il est naturellement alcalin et permet de rétablir un équilibre en cas d’excès d’acide dans l’estomac ;
  • des aliments riches en vitamine D : des œufs, des champignons, du lait, de l’huile de foie de morue ou encore du poisson ;
  • du vinaigre de cidre de pomme, de la banane, du chou : ils sont bénéfiques en cas d’excès d’acidité dans l’estomac ;
  • un extrait de réglisse associé à un extrait de curcuma pour d'une part détruire l'Helicobacter pylori et d'autre part favoriser la sécrétion du mucus tout en réparant la muqueuse de l'estomac et en exerçant une action anti-inflammatoire ;
  • du gel d’aloe vera aux vertus cicatrisantes(une cuillerée à soupe trois fois par jour après les repas et en cas de sensation d'acidité) qu'on peut combiner à 15 gouttes de teinture mère de souci (Calendula) pour accélérer encore la cicatrisation et pour ses vertus anti-inflammatoires.

Vous pouvez aussi mélanger dans un flacon de 50 ml :

Massez votre plexus solaire et votre ventre avec 20 gouttes de cette réparation trois ou quatre fois par jour (jusqu'à six fois maximum). En cas d'utilisation prolongée, faites une pause de deux jours tous les cinq jours.

Bon à savoir : en cas d'hyperacidité gastrique, il est préconisé de remplacer le sel de table par du sel de mer, de surveiller son alimentation et de faire le nécessaire pour lutter contre le stress (il est par exemple possible de pratiquer deux fois par jour une séance de cohérence cardiaque).

Pour approfondir le sujet :

Ces pros peuvent vous aider