Oesophagite

Sommaire

L'œsophagite est une irritation, une inflammation de la muqueuse œsophagienne qui se traduit surtout par des sensations de brûlure dans la base du thorax.

Principales causes d'oesophagite

Différentes causes d'œsophagite :

  • La cause la plus fréquente d'œsophagite est le reflux gastro-œsophagien, qui est une remontée de liquide gastrique acide vers l'œsophage thoracique. Le reflux gastrique est lié soit à une hernie hiatale soit à une insuffisance du sphincter musculaire qui ferme le bas de l'œsophage.
  • Les œsophagites caustiques, souvent accidentelles, font suite à l'ingestion de produits agressifs : soude, potasse, ammoniaque, eau de Javel, produits ménagers divers, solvants.
  • Les œsophagites médicamenteuses sont dues à des lésions provoquées sur la muqueuse œsophagienne par des médicaments comme les anti-inflammatoires, l'aspirine, le chlorure de potassium, le fer, des antibiotiques telles les tétracyclines. Par ailleurs, le naftidrofuryl, un vasodilatateur autorisé dans la claudication intermittente ischémique expose également à des œsophagites (ainsi qu'à des ulcérations buccales. des troubles cutanés, des lithiases rénales et des atteintes hépatiques parfois graves).
  • Des œsophagites virales se voient parfois, notamment chez les sujets atteints de SIDA.

Symptômes d'œsophagite

La douleur à type de brûlure est le signe majeur d'une œsophagite.

  • Elle est ressentie dans la région de l'estomac ou dans la partie basse du thorax, remontant parfois jusqu'à la gorge (pyrosis).
  • Elle est accentuée par la position penchée en avant quand l'œsophagite est due à un reflux gastro-œsophagien.
  • Elle s'accompagne souvent d'une gêne ou d'un blocage à la déglutition (dysphagie).

Les autres signes possibles sont :

  • les régurgitations acides, favorisées par la position couchée ou penchée en avant ;
  • la gêne respiratoire ou la toux nocturne ;
  • une irritation ou une douleur dans le bas de la gorge ;
  • des sensations de corps étrangers dans l'œsophage.

Évolution de l'œsophagite

L'œsophagite guérit le plus souvent avec le traitement. Les complications, rares, mais possibles sont :

  • l'ulcère de l'œsophage, source potentielle d'hémorragie digestive ;
  • la sténose peptique, rétrécissement permanent qui gêne profondément l'alimentation ;
  • l'œsophage de Barett (endobrachyœsophage) avec transformation de la muqueuse œsophagienne en muqueuse gastrique, ce qui favorise à long terme la survenue éventuelle d'un cancer de l'œsophage.

Les examens de ce trouble de l'œsophage

La consultation du médecin traitant lui permet presque toujours d'évoquer une œsophagite. Le diagnostic est confirmé par une fibroscopie œsogastrique qui montre les lésions, en trouve parfois la cause et permet de pratiquer des biopsies.

Lire l'article

Traitements d'une œsophagite

Mesures hygiéno-diététiques

Les mesures hygiéno-diététiques limitent l'importance du reflux :

  • fragmentation des repas (faire quatre repas au lieu de trois en mangeant moins à chaque
    prise alimentaire) ;
  • réduction des portions (éviter les repas lourds et copieux, surtout en soirée) ;
  • suppression des aliments épicés ou acides ;
  • suppression des boissons très chaudes (thé, café), alcoolisées ou pétillantes (eau gazeuse, sodas) ;
  • suppression du tabac autant que possible ;
  • manger tranquillement en mastiquant bien ;
  • position debout ou assise au moins une heure après la fin d'un repas ;
  • pas d'effort physique après le repas ;
  • sommeil en position légèrement assise (un ou deux oreillers) ;
  • suppression des médicaments irritants ou directement en cause.

Vous pouvez aussi réaliser un mélange d'huiles essentielles (HE) dans un flacon de 50 ml :

Assez votre cou avec 20 gouttes de cette préparation trois ou quatre fois par jour (jusqu'à six fois maximum). En cas d'utilisation prolongée, faites une pause de deux jours tous les cinq jours.

Traitements médicaux

Le traitement médical associe, selon les cas :

  • un médicament anti-sécrétoire pour réduire la production gastrique d'acide (bien que non indiqués chez l'enfant, les IPP peuvent être envisagés en cas d'œsophagite érosive, c'est à dire ulcérée) ;
  • un médicament anti-reflux qui empêche la remontée de liquide gastrique dans l'œsophage en formant une sorte de bouchon ;
  • un pansement œsogastrique qui tapisse la muqueuse d'un film protecteur ;
  • un médicament prokinétique qui diminue la tonicité de l'estomac,

Une intervention chirurgicale peut être proposée en cas d'échec du traitement médical, avec traitement d'une hernie hiatale ou prothèse de l'œsophage.

Prévention de l'œsophagite

La prévention du reflux gastro-œsophagien évite la plupart des œsophagites.

Tout médicament qui provoque une brûlure gastrique ou œsophagienne doit être immédiatement arrêté (le naftidrofuryl – Praxilène® – notamment).

Tout flacon de produit caustique ou dangereux doit être rangé hors de portée des jeunes enfants, soit par un rangement en hauteur, soit par la pose de loquets de sécurité sur les placards bas.

Aussi dans la rubrique :

Maladies de l'appareil digestif

Sommaire

Troubles et maladies du système digestif

Infarctus mésentérique Dysenterie tropicale Syndrome dysentérique Choléra Syndrome d'Ogilvie Adénolymphite mésentérique Maladie coeliaque Atrophie villositaire Enterococcus faecalis Escherichia coli Comment soigner l'escherichia coli Fistule digestive : savoir la reconnaître et bien réagir Diverticule colique Traiter l'helicobacter pylori Helicobacter pylori traitement naturel Colite ischémique Occlusion intestinale Stase stercorale Invagination Lithiase salivaire Typhoïde Glossodynie Bézoard Hernie inguinale et crurale Hernie ombilicale Hernie hiatale Soigner une hernie hiatale naturellement Hernie de la ligne blanche Hernie de Bochdalek Éventration abdominale Hernie diaphragmatique Intolérance au gluten Intolérance au lactose Intolérance au glucose Malabsorption du fer Maladie de Whipple Fissure anale Fistule anale Abcès anal Rectite Prolapsus rectal Appendicite Péritonite Syndrome de Sadam Syndrome de Costen Mâchoire qui craque Sécheresse de la bouche MICI Maladie de Crohn Rectocolite hémorragique Intoxication alimentaire Réclamation si votre enfant est victime d'une intoxication alimentaire à la cantine Que faire en cas d’intoxication alimentaire ? 6 réflexes pour éviter une intoxication alimentaire Soigner une salmonellose Lavage d'estomac Parasitoses digestives Parasites intestinaux Bilharziose Cysticercose Ankylostomiase Amibiase Giardiase Kyste hydatique Maladie de Chagas Vermifuge humain Soigner les vers intestinaux Traiter les oxyures Traiter un ténia ou ver solitaire Dysenterie Ascaris Atrésie Atrésie de l'œsophage Maladie de Hirschsprung Diverticule de Meckel Syndrome de l’intestin irritable Côlon irritable Ventre qui gargouille : le syndrome de l'intestin irritable Comment soigner une colopathie naturellement Traitement de l'intestin irritable Traiter une colopathie fonctionnelle Colopathes Régime FODMAP Colon irritable homéopathie Colite Colite spasmodique Traitement du Clostridium difficile Clostridium

Ces pros peuvent vous aider