Échelle de Bristol

Sommaire

L’échelle de Bristol est un classement des différents types de selles selon leur aspect et leur texture. Comment analyser visuellement ses selles à l’aide de l’échelle de Bristol ? Pourquoi cette échelle porte-t-elle ce nom ? Que faire au cas par cas des selles de type 1 au type 7 ?

Réponses dans notre article.

Qu’est-ce que l’échelle de Bristol ?

L’échelle de Bristol sert à analyser de manière rapide l’aspect de ses selles dans le but de savoir si leur émission ne révèle pas un trouble de la digestion. L’échelle de Bristol présente sept types des selles les plus dures aux plus liquides.

L’échelle de Bristol porte tout simplement le nom de la ville où se trouve l’université anglaise qui a fait son étude et son développement. Sa première publication date de 1997.

La texture des selles évolue au fur et à mesure qu’elles passent du temps dans le côlon. Plus on met de temps à les évacuer, plus elles se dessèchent, deviennent dures et difficiles à émettre.

Échelle de Bristol : types 1 à 7

Type 1 sur l’échelle de Bristol

Sur l’échelle de Bristol, les selles de type 1 correspondent à des crottes que l’on compare en général à des noisettes, c’est-à-dire de petites boules dures qui n’adhèrent pas entre elles. L’émission de ces selles est difficile et révèle un état de constipation avancé.

Type 2 sur l’échelle de Bristol

Sur l’échelle de Bristol, les selles de type 2 correspondent à des matières fécales émises sous la forme d’un amas de petites boules dures. On parle d’un aspect de « saucisse grumeleuse ». Ce type de selles indique un début de constipation.

Type 3 sur l’échelle de Bristol

Sur l’échelle de Bristol, les selles de type 3 correspondent à des fèces de forme allongée avec une surface présentant de légers reliefs. On parle d’un aspect de « saucisse craquelée ». Ce type de selles est le résultat d’une digestion se déroulant normalement.

Type 4 sur l’échelle de Bristol

Sur l’échelle de Bristol, les selles de type 4 correspondent à des déjections de forme allongée avec une surface lisse. On parle d’un aspect de saucisse ou de serpent. Ces selles sont le signe d’une digestion normale.

Type 5 sur l’échelle de Bristol

Sur l’échelle de Bristol, les selles de type 5 correspondent à des excréments en morceaux de texture molle mais bien délimités et faciles à évacuer. Ce type de selles ne révèle rien d’anormal, surtout si les selles sont émises plusieurs fois par jour.

Type 6 sur l’échelle de Bristol

Sur l’échelle de Bristol, les selles de type 6 correspondent à des excrétions en morceaux de texture molle et ayant tendance à se déliter. On parle de selle duveteuse, en lambeaux ou détrempées. C’est le signe d’un début de diarrhée.

Type 7 sur l’échelle de Bristol

Sur l’échelle de Bristol, les selles de type 7 correspondent à des matières fécales liquides ne présentant aucun morceau de selles solides. Ce type de selles traduit un état de diarrhée.

Échelle de Bristol et constipation

En cas de selles de type 1 ou de selles de type 2, il s’agit de constipation. Il convient alors de :

  • boire de l’eau ;
  • consommer des fibres (légumes verts, fruits, pain, céréales complètes) ;
  • pratiquer une activité physique pour stimuler le transit intestinal (un peu de marche à pied peut suffire).

Échelle de Bristol : que faire en cas de diarrhée ?

En cas de selles de type 6 ou de selles de type 7, il s’agit de diarrhée. Il est alors recommandé de bien veiller à boire de l’eau pour éviter un état de déshydratation.

Ces pros peuvent vous aider