Stase stercorale

Sommaire

L'expression un peu savante « stase stercorale » désigne en fait la stagnation des selles, ou matières fécales dans le gros intestin.

Elle est employée en imagerie médicale quand le radiologue visualise, sur l'examen, des signes traduisant un encombrement de matières fécales. Elle est souvent liée à une constipation. Le point sur la stase stercorale.

Zoom sur le transit intestinal

Le transit intestinal correspond à la progression des aliments le long du tube digestif :

  • Une partie de l'intestin, appelée « intestin grêle », permet l'assimilation par l'organisme des nutriments alimentaires.
  • Le « gros intestin » quant à lui, se compose de trois parties : le cæcum, le côlon et le sigmoïde. Des bactéries y sont présentes pour dégrader ce que l'organisme n'est pas capable d'assimiler. C'est ce qui formera les selles. Elles seront ensuite stockées dans le rectum et évacuées lors de la défécation.

L'intestin possède une motricité propre qui permet de faire progresser le bol alimentaire (le « chyle ») tout au long de la digestion. Au niveau du gros intestin, on appelle cette motricité le « péristaltisme ».

Bon à savoir : le transit intestinal est favorisé par la consommation de fibres et une hydratation suffisante.

Constipation et stase stercorale

On parle de « constipation » quand il y a moins de 3 selles par semaine, qu'elles sont dures, sèches ou difficiles à évacuer :

  • La constipation peut être due à un défaut d'évacuation (terminale) ou à un défaut de transit, une stagnation des selles dans le côlon.
  • C'est à ce dernier phénomène que correspond la stase stercorale. Les selles ne progressent pas correctement. Il n'y a donc pas de difficulté à l'évacuation, mais les selles sont rares et dures.

On peut visualiser cette stase stercorale sur des examens d'imagerie, parfois prescrits devant l'existence de douleurs abdominales.

Bon à savoir : des symptômes associés tels que des ballonnements, des douleurs abdominales, des gaz peuvent aussi être présents.

La constipation est un problème très fréquent qui, la plupart du temps, n'est causé par aucune maladie d'organe. On parle dans ce cas de « symptôme fonctionnel ».

À noter : une constipation nouvelle chez une personne qui ne l'est pas d'habitude, une perte de poids associée ou du sang dans les selles doivent faire consulter un médecin.

Les personnes souvent constipées le savent bien : après plusieurs jours sans être allé à la selle, il arrive que les selles soient émises sous forme de diarrhée. On parle dans ce cas de « fausse diarrhée du constipé ».

En effet, la stase stercorale entraîne une hypersécrétion réactionnelle au niveau du côlon, et donc une diarrhée.

Stase stercorale : conseils de prévention

En dehors de certaines maladies organiques nécessitant une prise en charge adéquate, la constipation est souvent fonctionnelle.

L'anomalie du transit intestinal est due à de mauvaises habitudes en matière d'hygiène de vie. Voici quelques conseils pour améliorer le transit intestinal :

  • pratiquer une activité physique régulière ;
  • boire suffisamment d'eau (les eaux minérales riches en magnésium favorisent le transit) ;
  • avoir une alimentation riche en fibres (contenues dans les aliments d'origine végétale : fruits, légumes, céréales complètes, légumineuses, etc.) ;
  • ne pas se retenir d'aller à la selle ;
  • apprendre à gérer son stress.

Bon à savoir : ces mesures hygiéno-diététiques peuvent parfois être complétées par la prise d'un traitement si elles sont insuffisantes.

Ces pros peuvent vous aider