Misez sur la ronce pour bien soigner la diarrhée

Sommaire

La ronce est un remède miracle contre de nombreux maux. Parmi eux, la diarrhée que l'on peut combattre avec les infusions et décoctions appropriées. Notre astuce fait le point.

Bon à savoir : ne pas confondre la ronce, appelée mûrier des haies ou mûrier sauvage, qui est un arbuste avec des épines, et le mûrier qui est un arbre fruitier !

Qu'est-ce que la diarrhée ?

La diarrhée constitue un trouble de l'élimination :

  • les selles sont liquides ou semi-liquides ;
  • non moulées ;
  • leur fréquence d'émission est augmentée, au moins supérieure à 3 selles par jour.

La diarrhée est un symptôme que l'on retrouve dans de nombreuses affections. Elle peut entraîner une déshydratation et des troubles hydroélectrolytiques si les symptômes perdurent.

Traitement phytothérapique avec la ronce

Pour les adeptes de traitements naturels, sachez que certaines plantes permettent de soigner cette affection. C'est le cas des ronces.

Ces petits arbrisseaux sont présents au bord des routes de campagne, haies et sous-bois, et présentent des épines. Cauchemar des jardiniers, elles peuvent envahir plantes et plantations.

Heureusement, les vertus curatives des ronces en font des plantes précieuses et on récolte :

  • leurs fruits ;
  • leurs feuilles ;
  • leurs racines.

Elles possèdent des propriétés anti-diarrhéiques et sont utilisées en cas de diarrhée chronique. C'est une bonne alternative aux traitements médicamenteux classiques.

Comment consommer les ronces contre la diarrhée ?

On préférera les tisanes et infusions qui agiront directement sur le transit :

  • on choisira alors les feuilles séchées de ronces ;
  • 1 cuillère à café de feuilles séchées pour 200 mL d'eau ;
  • faire bouillir l'eau puis ajouter les feuilles ;
  • laisser infuser 10 minutes.

Consommez cette préparation 3 fois par jour, et stoppez dès que les symptômes disparaissent.

Bon à savoir : la plante permet de soigner de nombreux autres maux, tels que les angines, les hémorroïdes, les abcès, ainsi que quelques maladies dermatologiques telles que l'acné ou l'eczéma.

Traitements classiques

Il existe plusieurs traitements anti-diarrhéiques qui ont fait leurs preuves. Parmi eux :

  • le Smecta ;
  • l'Ultralevure ;
  • le Tiorfan, etc.

Bon à savoir : par mesure de précaution, l'ANSM demande dans un point d'information de ne plus utiliser les antidiarrhéiques à base d'argiles extraites du sol, comme le Smecta (diosmeticte) chez l'enfant de moins de 2 ans, et ce « en raison de la possible présence d'infime quantité de plomb, même si le traitement est de courte durée », précise l'Agence. Par ailleurs, ces médicaments, disponibles sur ordonnance ou en automédication, ne sont pas recommandés chez la femme enceinte ou allaitante. 

Certaines précautions alimentaires permettent également de lutter efficacement contre ce phénomène :

  • consommation de riz ;
  • cuisine avec eau de cuisson du riz ;
  • fruits : carottes, bananes, pommes, coing, etc. ;
  • chocolat ;
  • cola.

L'ANSM rappelle aussi que la prise en charge de la diarrhée aiguë repose « avant tout sur des mesures hygiéno-diététiques et que si les symptômes persistent chez le nourrisson et l'enfant de moins de 2 ans, le traitement de référence est l'administration de soluté de réhydratation orale (SRO) ». 

Vous pouvez aller encore plus loin et approfondir le sujet avec nos autres contenus :

Ces pros peuvent vous aider