Invagination

Sommaire

L’invagination intestinale aiguë représente une véritable urgence. Certains signes sont à surveiller pour que cette affection soit prise en charge à temps.

De quoi s’agit-il exactement ? Quels sont les symptômes, comment la diagnostiquer et la traiter ? Nous faisons le point ensemble.

Invagination intestinale : qu’est-ce que c’est ?

Une invagination intestinale désigne la pénétration d’un segment de l’intestin dans la partie située directement en aval (c’est-à-dire située plus bas) :

  • il s’agit d’une urgence chirurgicale (on parle d’invagination intestinale aiguë) ;
  • c’est la cause la plus fréquente d’une occlusion intestinale (soit un arrêt du transit) ;
  • elle concerne de manière générale les nourrissons, entre 4 mois et un an ;
  • dans la plupart des cas, l’invagination se produit entre l’intestin grêle et le côlon.

Les bébés sont les plus touchés, mais il est possible qu’un adulte soit victime d’une invagination intestinale aiguë.

À noter : les parents doivent s’alerter et demander conseil à un médecin en cas d’absence de selles dans les couches, de cris à répétition ou encore d’un refus répété de prendre le sein ou le biberon.

Symptômes de l'invagination intestinale

Une invagination intestinale provoque une occlusion intestinale :

  • elle entraîne un arrêt du transit intestinal et des vomissements ;
  • chez les bébés, on remarque aussi des pleurs et des cris qui durent quelques minutes, s’arrêtent, puis reprennent, avec un intervalle de plus en plus court ;
  • alors que tout allait bien, le bébé refuse de s’alimenter ou vomit, on peut retrouver du sang dans ses selles.

Bon à savoir : il n’est pas possible de prévenir la survenue d’une invagination intestinale.

Invagination intestinale : comment la diagnostiquer et la traiter ?

Pour diagnostiquer une invagination intestinale aiguë, le médecin pratiquera un examen clinique rigoureux, avec notamment un toucher rectale, et s’appuiera sur l’imagerie médicale :

  • une échographie ;
  • un lavement baryté, à savoir un examen radiologique du côlon à l’aide d’un produit de contraste appelé baryte. Le but est de visualiser les anomalies de la paroi du côlon.

Ce lavement baryté, ou lavement opaque, est aussi un moyen de traiter le patient :

  • La pression du produit injecté permet de remettre en place la partie invaginée de l’intestin.
  • C’est un traitement efficace dans près de 90 % des cas.
  • Le patient doit tout de même rester sous surveillance médicale pour s’assurer de la bonne marche du traitement.
  • Si ça ne suffit pas, une ablation d’une partie de l’intestin peut être nécessaire.

Ces pros peuvent vous aider