Hématémèse

Sommaire

Lorsque du sang est rejeté par la bouche, il faut agir en urgence. De nombreuses causes peuvent être à l'origine de ce symptôme. Découvrons lesquelles et faisons le point sur la prise en charge des patients concernés.

Définition de l'hématémèse

Causes

L'hématémèse correspond à l'émission de sang par la bouche, de couleur rouge vive ou noirâtre. Elle traduit l'existence d'une hémorragie dans la partie haute du tube digestif, liée par exemple :

  • à la présence d'un ulcère au niveau de l'estomac ou du duodénum, la première partie de l'intestin grêle, provoqué par la bactérie Helicobacter pylori ;
  • à la présence d'une tumeur, cancéreuse ou non ;
  • à des lésions de la muqueuse provoquées par la prise de médicaments toxiques pour l'estomac, comme l'aspirine et les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) ;
  • à la présence de varices œsophagiennes ou gastriques, qui correspondent à la dilatation de veines, souvent provoquées par une cirrhose du foie ; elles peuvent se rompre et provoquer un saignement ;
  • une inflammation de la muqueuse de l'œsophage, on parle alors d'œsophagite ;
  • au syndrome de Mallory-Weiss, qui est associé à des lésions au niveau de la jonction entre l'œsophage et l'estomac provoquées par des vomissements répétitifs. Il peut être consécutif à un trouble du comportement alimentaire comme la boulimie, ou à l'alcoolisme.

Bon à savoir : un melæna, c'est-à-dire l'émission de sang de couleur noirâtre, digéré, au niveau de l'anus, est parfois associé à l'hématémèse.

À ne pas confondre

Certaines manifestations peuvent ressembler à l'hématémèse, mais sont à distinguer de celle-ci :

  • des vomissements conduisant au rejet d'un bol alimentaire de couleur rouge, car teinté par des aliments (betterave, fruits rouges...) ;
  • des saignements de nez, lorsque le sang est dégluti, mis en évidence par un examen ORL ;
  • des saignements provenant des voies respiratoires (hémoptysie) ; dans ce cas, les émissions de sang se manifestent lorsque la personne tousse.

Traitement et prise en charge de l'hématémèse

Une hémorragie digestive haute n'est pas à prendre à la légère : elle entraîne le décès du patient dans 3 à 14 % des cas. Il faut donc réagir rapidement à la situation.

Stabiliser le patient

Lorsqu'une personne présente une hématémèse, elle doit être hospitalisée en urgence ; l'équipe médicale va alors évaluer l'importance des pertes sanguines et leur impact sur l'organisme. Différents paramètres sont évalués : la fréquence cardiaque, la pression artérielle, le taux d'hématocrite (la proportion de globules rouges dans le sang). Elle procède le cas échéant à une transfusion sanguine.

Fibroscopie

En cas d'hématémèse, une fois que le patient est stabilisé, le gastro-entérologue peut procéder à une fibroscopie pour déterminer la cause précise de la perte de sang. Un tube souple muni d'une caméra est introduit dans l'œsophage pour détecter l'existence éventuelle de lésion. Au cours de cet examen, une hémostase peut être réalisée pour arrêter l'hémorragie et éviter qu'elle ne récidive.

Différentes techniques sont possibles :

  • une coagulation par exposition à une forte température ;
  • une injection d'adrénaline au niveau de la lésion, ou de colle synthétique en cas de varice ;
  • une intervention mécanique, qui consiste à poser par exemple des clips hémostatiques pour pincer (et donc obturer) une veine qui saigne.

En fonction de la situation, il peut s'avérer nécessaire de procéder à une intervention chirurgicale.

Bon à savoir : vous pouvez réaliser une préparation d'huiles essentielles (HE) à la fois relaxante et antalgique en mélangeant, dans un flacon de 30 ml, 30 gouttes d'HE de menthe poivrée, 15 gouttes d'HE de litsée citronnée ou de lavande fine et une huile végétale. Appliquez un peu du mélange sur l'avant-bras 3 fois dans l'heure qui précède l'intervention.

Traitement médicamenteux

Les patients présentant ce type d'hémorragie sont souvent traités avec un médicament visant à réduire l'acidité de l'estomac, appartenant à la famille des « inhibiteurs de la pompe à protons ».

Un traitement antibiotique s'impose si l'hémorragie est liée à la présence de la bactérie Helicobacter pylori.

Si ce sont des varices œsophagiennes qui sont responsables de l'hématémèse, le traitement peut être chirurgical (on les ligature par voie endoscopique) et s'accompagner d'un traitement bêtabloquant destiné à faire baisser la pression artérielle.

Lorsque le saignement est provoqué par la prise régulière d'un médicament causant des dommages à l'estomac, des alternatives doivent être envisagées pour les éviter.

Pour aller plus loin :

  • Notre article fait le point sur les causes, manifestations, traitements de l'ulcère gastrique ; retrouvez nos conseils pour le soigner.
  • Helicobacter pylori est une bactérie redoutable qui parvient à survivre à l'acidité de l'estomac. Découvrez comment lutter contre elle, et les solutions naturelles qui y contribuent.
  • En savoir plus sur les varices œsophagiennes qui constituent la deuxième cause de décès du patient cirrhotique avec une mortalité comprise entre 15 et 20 %.

Ces pros peuvent vous aider