Mâchoire qui craque

Sommaire

Vous avez la mâchoire qui craque ou qui claque ? Vous êtes peut-être atteint d'un dysfonctionnement de l'articulation temporo-mandibulaire (ATM).

Zoom sur ce trouble fréquent, sur son diagnostic et son traitement pour en finir avec ces craquements.

Mâchoire qui craque : quelques points d'anatomie

L’articulation temporo-mandibulaire (ATM) est l’articulation qui unit la mâchoire inférieure (mandibule) à l’os du crâne. Au nombre de deux, ces articulations sont situées de chaque coté du visage, juste devant les oreilles :

  • Cette articulation a la particularité de présenter (à l'instar du genou) un ménisque (disque articulaire).
  • Quand on ouvre la bouche, le disque articulaire appelé « condyle » tourne sur lui-même et avance. Le ménisque suit le mouvement en avançant.
  • Ainsi, cette machinerie précise peut présenter des dysfonctionnements dus à différentes causes.

Causes des troubles de l'ATM

Les divers mécanismes qui déclenchent un dysfonctionnement de l’articulation temporo-mandibulaire sont complexes et l'on parlera plutôt de facteurs de risque à l’origine de ces troubles.

Afin de permettre l'ouverture de la bouche et le fonctionnement approprié de la mâchoire, les ATM gauche et droite doivent travailler de manière coordonnée. Les principales causes d'une mauvaise coordination sont :

  • le grincement des dents (bruxisme) dû à un stress psychologique ;
  • une crispation extrême des mâchoires ;
  • certaines pathologies comme problèmes l’arthrite, les maladies dégénératives des articulations, etc. ;
  • des problèmes dentaires : déplacements dentaires suite à la perte d’une dent, obturations trop hautes etc. ;
  • des problèmes congénitaux type acromégalie ;
  • des blessures sportives ;
  • un traumatisme dû à un accident.

Bon à savoir : afin de vérifier si vos ATM fonctionnent correctement, placez l'index, le majeur et l'annulaire de manière verticale entre vos dents du bas et celles du haut. L'ouverture de votre mâchoire ne doit être ni douloureuse, ni gênante, ni ne provoquer de bruits suspects.

Mâchoire qui craque : symptômes du dysfonctionnement des ATM

Les symptômes (souvent musculaires en même temps qu'articulaires) les plus courants d'un dysfonctionnement des ATM sont :

  • un son de cliquetis ou une sensation de frottement lors de l'ouverture de la bouche ou pendant la mastication ;
  • une douleur lancinante au niveau de la base de l'oreille ;
  • des céphalées qui ne réagissent pas au traitement médical habituel ;
  • un blocage de la mâchoire rendant son ouverture difficile ;
  • une sensibilité des muscles de la mâchoire ;
  • une dislocation lors de l’ouverture de la bouche (la mâchoire reste en position ouverte).

La mâchoire qui claque ou qui craque lorsqu'on ouvre la bouche traduit un déplacement du ménisque anormal. C'est dans la position d'ouverture de la bouche que le ménisque se repositionne normalement alors qu'il est déplacé en position bouche fermée.

Bon à savoir : il est admis que la prévalence des dysfonctionnements des ATM varie entre 5 et 10 % de la population, diminue après l’âge de 45/50 ans et est plus commun chez les femmes (2 à 18 %) que chez les hommes (0 à 10 %).

Traitement en cas de mâchoire qui craque

La plupart des troubles de l'articulation mandibulaire se résout spontanément avec quelques exercices faciles et du repos. Rares sont les cas qui nécessiteront une chirurgie.

Afin de traiter les troubles des ATM, on aura recours le plus souvent à :

  • certaines techniques de rétroaction biologique et de détente (biofeedback) ;
  • certaines techniques de modification du comportement (minimiser le stress) ;
  • de la physiothérapie ;
  • des exercices thérapeutiques pour la mâchoire ;
  • des médicaments anti-inflammatoires et antalgiques ;
  • certains dispositifs occlusaux type attelles, gouttières etc. ;
  • de la kinésithérapie dentaire.

Une visite chez le dentiste/stomatologue pourra être envisagée dans certains cas afin de libérer de la place au niveau de la dentition. Dans tous les cas, si les symptômes persistent et que la douleur s'installe, consultez sans attendre votre médecin traitant qui saura vous orienter.

Ces pros peuvent vous aider