Dyspepsie

Sommaire

Brûlures d'estomac, régurgitations d'acide, éructations ou ballonnements réguliers : vous êtes peut-être en train de souffrir de dyspepsie ou « troubles digestifs fonctionnels ». Quelles sont les causes de ces troubles et comment s'en débarrasser ?

Toutes les réponses maintenant.

Symptômes de la dyspepsie

La dyspepsie, un mot signifiant littéralement « difficultés de digestion », concerne l'ensemble des dysfonctionnements du tube digestif, sans cause organique, se caractérisant par une difficulté ou une lenteur à digérer.

Elle peut provoquer plusieurs symptômes, plus ou moins invalidants, que l'on a tous rencontrés au moins une fois, tels que :

  • nausées ;
  • éructations ;
  • douleurs localisées au niveau de la partie supérieure de l'abdomen avec sensation de « trop-plein » ;
  • ballonnements ;
  • gaz intestinaux ;
  • satiété précoce en début de repas ;
  • diarrhée ;
  • constipation.

La dyspepsie renferme donc tous les troubles digestifs du quotidien que l'on peut rencontrer, mais elle se manifeste différemment selon les causes de l'apparition de ces symptômes.

Bon à savoir : la dyspepsie est une pathologie très commune pouvant toucher jusqu'à 40 % de la population.

Causes de la dyspepsie

On trouvera principalement des causes non fonctionnelles à l'apparition d'une dyspepsie (comportement alimentaire, hygiène de vie etc.). Cependant, il existe des cas particuliers qui donneront lieu à des explorations supplémentaires.

Principales causes de dyspepsie :

  • Mauvaise alimentation : aliments trop gras (fritures aussi), trop sucrés, épicés, excès d'alcool ou de café, plats industriels, etc.
  • Transit intestinal perturbé ou lent.
  • Reflux gastro-œsophagien : l'acide, normalement présent dans l'estomac pour aider à digérer nos aliments, passe dans l'appareil digestif (œsophage) en sens inverse. Ainsi, cela se manifeste par des brûlures d'estomac et une régurgitation acide. Dans certains cas, le RGO peut causer, entre autres, une inflammation (rougeur et gonflement) ou des plaies (lésions) dans l'œsophage dont la muqueuse n'est pas adaptée à une telle acidité.
  • Ulcère de l’estomac : plaie présente sur la muqueuse de l’estomac ou du duodénum, qui entraîne des douleurs et des crampes lorsque l'estomac est vide (à distance des repas).
  • Prise de médicaments : l'absorption trop fréquente de certains médicaments, comme les AINS (Ibuprofène) ou certains antibiotiques par exemple peut causer des douleurs épigastriques (crampes). C'est justement pour limiter ce type de risques qu'à compter de janvier 2020 ces médicaments disponibles sans ordonnance ne seront plus disponibles en libre accès dans les pharmacies mais placés derrière les pharmaciens.
  • Le stress peut être un facteur aggravant de douleurs à l'estomac.
  • Certaines pathologies plus graves, comme les cancers de l'estomac.

Bon à savoir : 80 % des ulcères gastriques ou duodénaux sont dus à une infection dans l'estomac causée par une bactérie appelée Helicobacter pylori (H. pylori).

Diagnostic et traitement de la dyspepsie

La plupart des dyspepsies se traitent en quelques jours et il conviendra de faire attention à certains aspects de son mode de vie afin d'atténuer les symptômes. Une partie du traitement comprendra donc :

  • une attention particulière à l'alimentation, afin d'identifier le lien entre l'absorption de certains aliments et l'apparition des douleurs ;
  • l'éviction des produits alcoolisés, du café, du tabac et des aliments épicés ;
  • l'identification de médicaments qui pourraient être la cause de la dyspepsie ;
  • des repas lents (au calme et en prenant le temps de mâcher) et pas trop copieux ;
  • faire en sorte de mieux gérer son stress (on peut notamment réaliser deux fois par jour une séance de cohérence cardiaque).

De façon générale, on fera en sorte d'adopter une alimentation de type méditerranéen riche en légumes frais, en huiles végétales crues, en oléagineux et en bonnes protéines, comme la volaille ou les poissons gras. À noter qu'en naturopathie on préconise également, pour quelques mois au moins, de supprimer tous les produits laitiers et ceux contenant du gluten, tous deux étant irritants pour la muqueuse digestive et favorisant l’inflammation.

Remarque : il existe en pharmacie des médicaments en vente libre (inhibiteurs de la pompe à protons ou IPP) qui peuvent soulager les symptômes, notamment les crampes d'estomac. La Haute Autorité de Santé (HAS) précise toutefois que la dyspepsie fonctionnelle n'est pas une indication pour ces IPP et le régime méditerranéen est plus efficace qu'eux pour réduire les reflux gastro-œsophagiens.

En cas de symptômes qui durent et sont très invalidants, les examens prescrits seront les suivants :

Il conviendra impérativement de consulter un médecin dans les cas suivants :

  • présence de sang dans les selles ou de vomissements de sang (hématémèse) ;
  • altération de l'état général (perte de poids inexpliquée) ;
  • fièvre ;
  • vomissements persistants ;
  • dysphagie : difficulté à avaler, douleur à la déglutition, ou sensation que les aliments ont du mal à progresser dans l'œsophage ou restent bloqués ;
  • antécédents personnels ou familiaux de cancers digestifs ;
  • antécédents d'ulcère gastroduodénal.

Pour en savoir plus :

  • Votre alimentation peut être mise en cause dans l'apparition de troubles digestifs. Voici 5 aliments à proscrire pour éviter les problèmes digestifs.
  • De nombreux problèmes de digestion peuvent être pris en charge en ostéopathie grâce aux différentes techniques d'ostéopathie viscérale, structurelle et crânienne. Ostéopathie et digestion : on fait le point.
  • Révisez vos connaissances sur l'anatomie de l'appareil digestif, ensemble des organes qui assurent la transformation et l'assimilation des aliments, source unique d'énergie et de matière indispensables au fonctionnement du corps.

Ces pros peuvent vous aider