Infarctus mésentérique

Sommaire

L’infarctus mésentérique est une urgence ! De quoi s’agit-il exactement ? Quels sont les symptômes ? Et que faire quand il survient ?

Toutes les infos dans notre article.

Infarctus mésentérique : qu’est-ce que c’est ?

Comme tous les infarctus, l’infarctus mésentérique désigne la mort des cellules à cause d’un manque d’oxygène. Il s’agit des cellules de l’enveloppe entourant l’intestin et le reliant à la paroi abdominale, le mésentère.

Causes de l'infarctus mésentérique

Le manque d’oxygène est dû à l’obstruction de l’artère mésentérique, qui nourrit le mésentère, par un caillot appelé « thrombus ». La formation d’un caillot peut être est due à :

  • une viscosité sanguine trop importante ;
  • une athérosclérose des vaisseaux irriguant l’intestin ;
  • une maladie cardiaque.

Facteurs de risque de l'infarctus mésentérique

Les facteurs de risque de l'infarctus mésentérique sont les mêmes que pour tout infarctus. Ainsi, sont plus à risque d’avoir un infarctus mésentérique :

  • les personnes souffrant d’hypertension artérielle ;
  • les personnes ayant un taux élevé de cholestérol ;
  • les fumeurs.

Bon à savoir : une étude indique que, bien que moins nocives que les cigarettes classiques, les cigarettes électroniques augmentent le risque d'attaques cardiaques de 56 %, celui d'AVC de 30 % et celui de troubles circulatoires de 44 % comparativement aux non-fumeurs.

Symptômes de l'infarctus mésentérique : quels signes doivent vous alerter ?

Les symptômes de l'infarctus mésentérique sont les suivants :  

  • des douleurs abdominales violentes ;
  • des vomissements ;
  • une diarrhée, qui peut être sanglante ;
  • une distension de l’abdomen ;
  • de la fièvre ;
  • des sueurs ;
  • une extrême pâleur ;
  • parfois un état de choc.

Attention : certains signes annonciateurs peuvent être plus discrets, comme une perte d’appétit, une alternance de diarrhées et de constipation ou une douleur abdominale après le repas. 

L'évolution des symptômes est fonction du degré d'obstruction de l'artère :

  • Si l’obstruction de l’artère irriguant l’intestin est complète, alors les symptômes vont rapidement s’aggraver.
  • Si l’obstruction est partielle, ils apparaissent généralement après le repas, pendant la digestion, au moment où l’intestin reçoit un grand afflux de sang.

Comment réagir face à un infarctus mésentérique ?

Dans tous les cas, l’infarctus mésentérique est une urgence médicale pouvant conduire à l'arrêt cardiaque si elle n'est pas prise en charge à temps. Elle nécessite d’aller le plus rapidement possible à l’hôpital ou d’appeler les secours d’urgence : 15, 112 ou 114 (numéro d’appel d’urgence pour les sourds et malentendants, accessible par SMS, fax, l’application « Urgence 114 » ou le site internet www.urgence114.fr).

  • Le diagnostic s’établit d'après des examens radiologiques : un scanner, une IRM ou une artériographie.
  • S’il est posé trop tard, le patient mourra. C’est malheureusement trop souvent le cas.

L'infarctus mésentérique étant une situation d’urgence, il faut agir rapidement dès le diagnostic établi :

  • dissoudre les caillots de sang à l’aide de médicaments vasodilatateurs ;
  • retirer de manière chirurgicale les segments d’intestin nécrosés ;
  • poser un stent pour élargir l’artère mésentérique ou délivrer des médicaments dans cette zone précisément.

À noter : une hospitalisation dans un service de réanimation chirurgicale est indispensable.

Prévention de l'infarctus mésentérique

Pour tenter de prévenir la survenue d’un infarctus mésentérique, il est essentiel d'adopter une bonne hygiène de vie et d'être bien suivi sur le plan cardiovasculaire si l'on présente des facteurs de risque.

Aussi, il est recommandé de :

  • faire régulièrement de l’exercice ;
  • manger équilibré en limitant les graisses, le sel, l'alcool et le sucre ;
  • bien traiter les éventuels problèmes cardiaques ;
  • surveiller son taux de cholestérol ;
  • limiter le stress ;
  • ne pas fumer.

Pour aller plus loin :

Ces pros peuvent vous aider