6 raisons urgentes d'arrêter immédiatement le Coca-Cola®

Le Coca-Cola®, produit phare de la Coca-Cola Company, fait partie des boissons les plus populaires au monde. Comme certains sodas de même type, il a conquis des millions de consommateurs depuis sa création par John Pemberton à Atlanta en 1886. Cependant, derrière sa popularité, se cachent des aspects méconnus pouvant impacter sérieusement la santé. Cet article explore 6 raisons impérieuses de mettre fin à la consommation de cette boisson gazeuse.

 

Le Coca-Cola® n'a pas été vendu comme médicament.

Le Coca-Cola® n'a pas été vendu comme médicament.
© Thinkstock

L'invention de la formule du Coca-Cola® remonte à la fin de la guerre de Sécession aux États-Unis. Le pharmacien John Pemberton met au point une boisson à base de feuilles de coca et d'alcool afin de se débarrasser de son addiction à la morphine, contractée à la suite de douleurs dues à des blessures de guerre.

Il commercialise à l'époque sa boisson choc sous le titre de French Wine Coca puis en retire l'alcool pendant la Prohibition pour concocter une nouvelle recette à base de sirop sucré.

Cette boisson n'était pas destinée à être un remède, malgré certaines prétendues vertus médicinales. La recette originale comprenait même de la cocaïne. Bien que cette substance ait été retirée au fil du temps, la teneur en sucre et en caféine du Coca-Cola® a suscité des inquiétudes croissantes.

  • John Pemberton n’a jamais vendu sa boisson comme médicament.
  • Le Coca-Cola® n'a aucun effet contre la gastro-entérite, contrairement à la croyance populaire.
  • Elle se compose uniquement d'eau, de sucre et d'additifs.

Bon à savoir : Aucune trace de cocaïne n'a été décelée dans le Coca-Cola® depuis 1929. Cependant, plusieurs ingrédients controversés et effets néfastes sur la santé soulèvent des préoccupations légitimes quant à sa consommation.

Lire l'article

L'acide masque le sucre et détruit les dents.

L'acide masque le sucre et détruit les dents.
© Beverley Goowin CC BY 2.0 / Flickr

Vous décapsulez la bouteille, presque frénétique. Après une gorgée, les yeux vous piquent, les bulles vous montent au nez.

Le Coca-Cola® contient presque 10 % de sucre. Si vous ne trouvez pas cela trop sucré, c'est d’abord parce que la majorité des produits du commerce le sont (même les plats salés) et ensuite parce que l'acide phosphorique qu'il contient a un goût fort.

Cet acide, même en petite quantité, est responsable de plusieurs faits :

  • La perturbation du métabolisme du calcium, éliminé par les urines du fait de l'acidité du liquide.
  • Par conséquent, les os sont plus fragiles, c'est l'ostéoporose.
  • L'émail des dents devient également moins résistant, favorisant ainsi les caries.

Bon à savoir : Laissez tremper une dent 48 h dans du Coca-Cola®, elle sera complètement dissoute ! Les conséquences de ces sodas (Coca-Cola, Cola World) sur la santé bucco-dentaire sont donc considérables.

Consulter la fiche pratique

Il est responsable d'hyperglycémie.

Il est responsable d'hyperglycémie.
© Ben Rogers CC BY-NC 2.0 / Flickr

Les 10 % de sucre que contient une canette de soda représentent environ 7 morceaux. Si cette quantité peut être rapprochée de celle d'un jus de fruit frais, il faut aussi concevoir que le soda n'apporte rien d'autre alors que les fruits sont riches en vitamines B1 et B2, qui aident à métaboliser le saccharose.

Bon à savoir : Le plus souvent, le sucre est incorporé aux sodas sous la forme de saccharose.

Quotidiennement, c'est un désastre, car après être descendu dans l'estomac, le liquide est absorbé par l'organisme et :

  • Quand le taux de sucre augmente dans l'organisme, le pancréas fabrique de l'insuline pour le stocker en graisse.
  • Mais lorsque le taux est trop élevé, le pancréas n'arrive plus à suivre et la concentration de sucre augmente brutalement dans le sang.
  • Le foie, comme les tissus adipeux et les muscles, peut momentanément stocker le sucre en surplus mais sa capacité est limitée.

À noter : les analyses de la cohorte Constance de l’Inserm montrent que consommer plus d’une canette de soda par jour est un facteur de risque majeur de développer une stéatose hépatique. Par ailleurs, une autre étude indique qu’une telle consommation de boissons sucrées augmente la mortalité par maladie digestive de 59 % (et la mortalité par maladie circulatoire de 50 % en cas de boissons avec édulcorants.

De cette hyperglycémie apparaissent des maladies comme le diabète. L’entreprise Coca-Cola soutient que les versions Life et Light sont destinées aux personnes qui souhaitent contrôler leur poids grâce à des ingrédients naturels. Mais il n’en est rien, car les édulcorants artificiels présents dans les Coca Life et Light peuvent avoir des répercussions néfastes sur le métabolisme, entraînant parfois une prise de poids inattendue.

Diabète

Article

Lire l'article

La caféine augmente la tension artérielle.

La caféine augmente la tension artérielle.
© Mattt.org CC BY-NC-SA 2.0 / Flickr

Ce n'est pas un secret, aux États-Unis, la consommation de sodas est bien plus élevée qu'en France. Avec le café, l'overdose de caféine est proche !

  • Une canette de 33 cl de Coca-Cola® contientenviron 50 mg de caféine, soit 3 fois moins que dans un expresso.
  • Le Coca du goûter, après le café du matin et celui du midi, constitue un cocktail délicat.
  • En effet, au-delà de 300 mg par jour, vous franchissez le seuil de tolérance à la caféine et êtes à la merci de ses effets secondaires.

À noter : les effets secondaires de l'excès de caféine sont des douleurs abdominales, des tremblements, de la tachycardie, de l'irritabilité, etc.

Cette substance est absorbée après une bonne demi-heure. Elle accélère la pression du sang dans les artères. Elle n'est donc pas conseillée pour les personnes souffrant d'hypertension, car elle peut à terme entraîner :

  • une angine de poitrine ;
  • une thrombose et une hémorragie cérébrale ;
  • un infarctus ;
  • une insuffisance cardiaque ou rénale.

Bon à savoir : il faut être conscient que la plupart des personnes souffrant d'hypertension l'ignorent et sont exposées aux risques ci-dessus.

Lire l'article

La dopamine inonde l'organisme.

La dopamine inonde l'organisme.
© Thinkstock

Trois quarts d'heure après la première gorgée, l'organisme, inondé de sucre, produit de la dopamine en masse :

  • La phénylalanine, un acide aminé présent dans le soda, permet de synthétiser le neurotransmetteur dopamine.
  • La libération de dopamine au niveau de la synapse est une réaction naturelle qui a lieu également lors de fous rires ou même quand on éternue !
  • Cette substance stimule la zone dite « du plaisir » du cerveau, ce qui vous rend légèrement euphorique.

Il est tentant de recommencer l'expérience. En très grande quantité, vous éprouvez une sensation assez similaire à celle que vous auriez après avoir pris de la cocaïne.

Bon à savoir : le sucre est une drogue, c'est prouvé ! Les scientifiques ont même déterminé qu'il pouvait être plus addictif que la cocaïne. Cependant, cette addiction, si elle peut s’avérer difficile à vivre, se montre bien moins destructrice.

 

Une digestion pauvre pour l'organisme.

Une digestion pauvre pour l'organisme.
© Chris Nielsen CC BY 2.0 / Flickr

Contrairement aux jus de fruits qui contiennent de nombreuses vitamines permettant l'assimilation du sucre et la digestion du bol alimentaire, le Coca-Cola® ne délivre rien d'autre que du sucre et des acides.

Naturellement, lors de l'absorption d'un aliment acide, l'organisme a tendance à diluer avec de l'eau qui pénètre dans le tube digestif. Pendant un effort, ce qui pourrait aider le corps à évacuer de la chaleur, la transpiration, est utilisé pour ce phénomène osmotique. Cela peut donc provoquer une déshydratation et causer des diarrhées.

De plus, la faible teneur en sodium du soda ne permet pas à l'organisme de compenser ses pertes en sel lors d'un effort. Boire du Coca après un marathon, c'est l'illusion du rafraîchissement, mais d'une inutilité totale pour l'organisme !

Bon à savoir : La Société Coca-Cola® reste vague quant à la composition exacte de ses boissons, ce qui soulève des interrogations sur la qualité. En 2020, l’entreprise a fait l’actualité en retirant ses produits des magasins Intermarché et Netto à Paris et dans toute la France. D’après le Laboratoire des Sciences des Aliments (LSA), Netto et Intermarché souhaitaient des produits plus sains pour leurs consommateurs. En effet, malgré le prix relativement bas de ces produits, le coût pour la santé et l’environnement serait astronomique.

Lire l'article

PagesConseils vous en dit plus

PagesConseils vous en dit plus
© Finemedia

Open a Coke, open happiness ! Qu'ils disaient.

En France, les sodas sont fréquemment consommés au quotidien, comme lors de grands événements (baptême, Noël, Nouvel An, etc.). Toutefois, leurs implications sur la santé sont vastes. Ils peuvent entraîner :

  • des problèmes dentaires, notamment des caries
  • un risque accru de maladies métaboliques et cardiovasculaires.

Prendre conscience des risques potentiels aide à évaluer ses choix de boissons. Opter pour des alternatives plus saines peut non seulement préserver la santé à long terme, mais également apporter une amélioration significative du bien-être général. Il est temps de considérer sérieusement les 6 raisons évoquées dans cet article pour un mode de vie plus sain.

Le Coca-Cola®, certainement plus utile pour faire le ménage que pour combler sa soif !

Pour le remplacer sans danger, de l'eau, du thé ou encore du jus de fruits frais (sans sucre ajouté).

Nos guides pratiques à télécharger gratuitement :

Ces pros peuvent vous aider